STIGMATISER : NORMES SOCIALES ET PRATIQUES MÉDIATIQUES

17 et 18 mai 2017| Paris

Date limite : 15 janvier 2017

Stigmatiser, c'est nommer et désigner une différence, en activant un ensemble de croyances et
de représentations. Le stigmate, intimement lié à un cadre normatif de référence, est soumis à
un régime de stéréotypie et de préjugés.
Une rhétorique de la méfiance dessine les contours d'une communauté qui veut se protéger
d'un autre que soi-même : le malade, l'illettré, l'étranger, le pauvre. Les institutions comme
leurs représentants peuvent aussi être stigmatisés : la police, la justice, l'État, l'armée. Au sein
d'une telle rhétorique, la force normative des imaginaires sociaux naturalise et cristallise des
visions sociales, politiques et culturelles du monde. À partir des travaux d'Erving Goffman
(Asiles, 1968 ; La mise en scène de la vie quotidienne, 1973 ; Stigmate, 1975), nous souhaitons
proposer une lecture sémiotique et pragmatique de la stigmatisation.
La stigmatisation est un processus qui résulte de trois dimensions1 concomitantes : une indication,
une...
Colloque organisé par : GRIPIC, CELSA Université Paris-Sorbonne – ISCC/CNRS – ComSol, Université Clermont-Ferrand 2. On propose de travailler, dans le cadre de ce colloque, sur les médiations de l’autorité dans le cadre des mutations médiatiques engagées par le numérique : comment la « présence » dans l’espace médiatique numérique impacte-t-elle l’autorité ? Quelles définitions faut-il retenir aujourd’hui de ce terme, sachant la complexité de son histoire et la multiplicité de ses formes ? Quelles différences et quelles complémentarités penser avec des notions connexes aujourd’hui comme « popularité », « visibilité », « réputation », etc. ? Assiste-t-on à l’émergence de nouvelles normes de la légitimation ?